LiveWire – Les sceptiques seront charmés

La nouvelle moto électrique de Harley Davidson a fait beaucoup jaser ces derniers temps. Je dois vous avouer que moi-même j’étais très mitigée par rapport à celle-ci. Ayant eu la chance de l’essayer rapidement l’année dernière lors de la journée d’essais de Harley Davidson Canada au Vieux-Port de Montréal, je savais que cette année il me faudrait une journée pour bien tester la machine sur la route.

Dès le démarrage, on le voit immédiatement que c’est très différent d’une moto HD. Aucun son! Est-ce que j’ai détesté? Non pas du tout.  Je crois qu’à la base il est important de ne pas comparer cette moto à une moto de type custom ou à essence. On n’est pas du tout dans le même univers.  Et je l’ai réalisé assez rapidement lorsque j’ai enfourché la LiveWire.

D’abord, un point important à souligner : Il n’y a aucun embrayage!  Je me suis rapidement rendu compte qu’en n’ayant aucun changement de vitesses à faire j’appréciais à 100% la conduite de cette machine, surtout lors d’un ralentissement pour un arrêt. On freine, tout simplement.

Moi qui aime le côté très prime de mon Harley, j'avais certaines réserves sur la performance de la LiveWire. Mais quelle surprise !!  Son accélération est définitivement le moment le plus amusant et trillant pendant la conduite. Elle est propulsée par un moteur électrique à aimant permanent H-D Revelation™ fournissant 105 chevaux (78 kW) et produisant 116 Nm de couple! L’intensité de son accélération, surtout en mode sport, est remarquable et assez impressionnante, le tout accompagné d’un sifflement aigu du moteur, son qu’on finit par particulièrement apprécier. Un 0-100 km/h en 3 secondes.

La LiveWire® a sept différents modes de conduite : quatre modes préprogrammés (sport, route, autonomie et pluie), et trois modes de conduite pouvant être personnalisés.  Le tout réglable sur un écran tactile de 4,3 pouces où on y affiche également la charge restante, la vitesse, etc. La LiveWire est malléable et stable, facile à conduire.

La position générale de la moto est confortable : faux réservoir mince, petit cousin sur les parois où on peut y presser nos jambes. Une selle plutôt mince. Son poids est de 249 kg et l’assise est qu’à 761 mm du sol, donc mes pieds touchaient par terre du haut de mes 5’3’’. Une moto qui peut convenir à tous types de gabarie.

Parlons autonomie.  Bien évidement celle-ci varie selon votre type de conduite, mais on peut s’attendre à minimalement 153 km et au maximum 235 km. Pour ce qui est de la recharge : pour une complète durant la nuit, on peut utiliser le chargeur intégré (niveau 1) et le cordon d’alimentation pour se brancher à n’importe quelle prise de courant domestique standard; pour une recharge plus rapide, on peut aller dans n’importe quelle station publique de recharge rapide CC (niveau 3), elle sera de 80 % en 40 minutes ou 100 % en une heure. Donc il faut prévoir un arrêt un peu plus long que simplement une pause toilette.

Entre vous et moi, la conduite de cette moto m’a vraiment mis un sourire au visage et mes amis m’ont entendu parler de mon expérience pendant une bonne semaine! Il faut enlever de notre tête que « aucun bruit » signifie « aucun plaisir ». Je vous conseille fortement de ne pas rater l’occasion d’essayer cette moto très surprenante. Un essai en vaut la peine, ne serait-ce que pour vous faire votre propre idée.

  • Puissance (hp):105
  • Poids à vide (kg):249
  • Hauteur du siège (mm):761
  • Système de stockage d'énergie rechargeable (RESS) de 15,5 kWh
  • Freins ABS
  • Technologie avancée de pilotage (RDRS)
  • Moteur électrique Revelation